plaques d'immatriculationAprès quelques changements de département et avec plusieurs véhicules (ou changements de véhicules), vous aurez payé de nombreuses fois votre garagiste pour faire une tâche que vous auriez très bien pu faire vous-même : changer la plaque d’immatriculation de votre véhicule.

Par où commencer ? Tout d’abord, les plaques d’immatriculation en elles-mêmes : vous pouvez très bien faire fabriquer vos plaques chez le cordonnier du coin (en lui présentant la carte grise bien sûr), pour un prix bien plus raisonnable que ce que vous demandera votre garagiste.

Ensuite, il vous faudra investir dans une pince à rivets et… des rivets! Vous en trouverez dans les centres auto (par exemple : Norauto, Feu Vert, Leclerc Auto…) ou au rayon automobile de votre hypermarché. Pour les rivets, vous en trouverez de deux sortes spécialement faits pour les plaques d’immatriculation : ceux à têtes peintes (jaune, blanc et bleu) et ceux fournis avec des capuchons plastiques (plutôt à éviter, les capuchons ayant tendance à finir perdus).

Bien sûr, il vous faudra aussi une perceuse et des forêts à métaux, mais je pars du principe que tout bricoleur doit posséder cet équipement, et que les autres réussiront à en emprunter !

Ensuite, procéder au montage lui-même n’est qu’une question de méthode. La première chose à faire consiste à démonter la plaque. Pour cela, le plus simple est de percer les têtes des rivets avec un forêt de 5 ou 6mm. A l’avant d’une voiture ou sur un deux-roues, les restes du rivet tomberont vers le sol. Par contre à l’arrière de votre voiture, essayez de récupérer les petits bouts qui sinon feront un petit bruit gênant à chaque fois que vous ouvrirez votre coffre. Si vous n’y arrivez pas et que ça vous gêne vraiment, vous devrez démonter l’habillage intérieur à l’opposé de la plaque, et c’est plus ou moins difficile selon les voitures.

Vous devrez ensuite percer les nouvelles plaques. Pour utiliser les trous existant sur votre carrosserie, superposez l’ancienne plaque par dessus la nouvelle et percez aux mêmes emplacements. Si ça tombe sur les chiffres de votre nouvelles plaques, essayez de décaler légèrement les trous. Pour plus de commodité, faites des repères à l’aide d’un marqueur avant de percer.

Il ne vous reste plus qu’à fixer vos plaques. Insérez la tige du rivet dans la pince. Si vous avez choisi des rivets à capuchons de plastique, n’oubliez pas de les introduire entre le rivet et la plaque. Placez le tout dans le trou de la plaque, puis dans celui du pare-choc. Pincez plusieurs fois (ce qui peut demander un certain effort) jusqu’à ce que la tige se sépare du rivet avec un claquement. Et voilà, votre rivet est solidement en place.

Si pour votre première pose l’investissement n’est pas immédiatement rentabilisé, il est quasiment certain qu’il le sera sur le long terme. Sans parler de la satisfaction personnelle de se passer du garagiste et de pouvoir expliquer à vos amis comment faire !

Crédits photo : Flickrwoody1778a (creative commons)

About these ads