Avion au terminalLa surréservation, plus communément appelée surbooking, est une pratique commerciale courante dans le milieu de la réservation des transporteurs aériens, qui consiste à vendre plus de places que disponibles pour un vol donné.

Certains passagers en font les frais en venant s’enregistrer parmis les derniers : on leur annonce alors qu’il n’y a plus de place sur le vol pour lequel ils ont acheté leur billet… ça peut énerver.

Mais heureusement, l’Union Européenne a pris en 2004 des mesures pour compenser ce désagrément : le remboursement d’une partie du prix du ticket. Cela ne concerne d’ailleurs pas que les compagnies ou les vols européens, donc vous pouvez toujours tenter cette méthode sur votre prochain vol.

Le conseil – si votre emploi du temps le permet (par exemple si vous rentrez chez vous un samedi et n’avez rien prévu le dimanche) – consiste à vous signaler pendant l’enregistrement comme volontaire pour être reporté sur un autre vol en cas de surbooking. Si tel est le cas, vous aurez l’avantage d’être récompensé par le sourire de soulagement de la personne chargée de l’enregistrement qui vient de trouver un moyen pour ne pas subir les foudres des personnes à qui elle aurait du annoncer la mauvaise nouvelle.

L’autre avantage est bien sûr la compensation financière, parfois assorti d’un repas gratuit et d’une nuit d’hôtel.

Bien sûr si le vol suivant n’est que deux heures plus tard, vous aurez simplement gagné quelques sous, mais avec un peu de chance vous pouvez parfois prolonger vos vacances !

 

Crédit photo : Joe Jones Certains droits réservés (licence Creative Commons)

Publicités