En France, tous les salariés au moment de leur déclaration de revenus peuvent choisir entre l’abattement forfaitaire de 10 % ou bien la déclaration des frais réels.

Quelques généralités :

  • Le choix des frais réels est permis pour chaque membre du foyer fiscal.
  • Ce choix se fait lors de la rédaction de la déclaration des revenus de l’année précédente.
  • Il est possible de changer de formule (forfaitaire/frais réels) tous les ans.
  • Le contribuable qui passe aux frais réels doit ajouter à son revenu brut imposable la totalité des indemnités pour frais spéciaux versées par l’employeur, quelle qu’en soit la forme (avances ou remboursements).
  • En cas de mariage ou de pacs entrainant plusieurs déclarations, il est possible d’opter pour les frais réels sur la déclaration faite en tant que célibataire et pour le forfait sur la déclaration du couple (par exemple).

Le facteur le plus important qui peut vous permettre de choisir facilement entre l’un et l’autre, c’est le trajet quotidien que vous avez à effectuer chaque jour en voiture. Je vous ai réalisé un petit graphique où vous n’avez plus qu’à chercher où se croisent votre distance domicile-travail (axe horizontal) et votre revenu imposable (axe vertical) : si vous vous situez sous la courbe correspondant à la puissance fiscale de votre véhicule, vous avez intérêt à passer aux frais réels.

frais réels

Désolé pour les motards, ce graphique est destiné aux 4-roues ! Un barème différent s’applique aux motos.

Si vous n’êtes pas très loin de la courbe, vérifiez si vous n’avez pas d’autres frais à déduire parmi :

  • les frais de repas
  • les frais de double résidence
  • les frais vestimentaires
  • les frais de formation, de documentation et de voyage
  • les frais de locaux professionnels et d’informatique

Pour les frais de nourriture sans justificatifs, la déduction se base sur un forfait de 4,15€ par repas. Si vous touchez une participation de votre employeur (sous forme de tickets restaurants par exemple), vous devrez la déduire du montant. Même si la différence n’est plus que de quelques dizaines de centimes, si vous multipliez par le nombre de jours travaillés, ça peut faire pencher la balance en faveur des frais réels.

Pour plus de détails : le site impots.gouv.fr

Maintenant, c’est à vous de faire vos calculs !

Publicités