You are currently browsing the category archive for the ‘Economies de transport’ category.

Que vous souhaitiez expédier un objet encombrant ou tout simplement déménager, le site FretBay est fait pour vous !

En tant que particulier, vous déposez gratuitement votre besoin sur le site de FretBay, et vous recevez directement en ligne des offres concurrentielles de la part de transporteurs rentrant à vide ou pouvant organiser un groupage.

Le fonctionnement est très simplement décrit sur le site :

  • Je publie mon annonce en ligne. Elle est immédiatement visible par les transporteurs.
  • Je reçois des offres compétitives de la part des transporteurs directement sur le site.
  • Je suis libre pour choisir l’offre qui me convient la mieux.
  • J’évalue la prestation du transporteur suite à la livraison.

Vous n’avez donc pas à passer des coups de fils à droite et à gauche, à des sociétés que vous ne connaissez pas et que vous n’avez aucun moyen d’évaluer, et vos coordonnées ne sont communiquées au transporteur que si vous acceptez son offre.

En bref, que des avantages, alors longue vie à FretBay !

Crédits logo : © FretBay.

Publicités

Qu’est-ce que le colis-voiturage ? Tout est clairement expliqué sur le site colis-voiturage.fr, un projet à l’initiative de trois alsaciens qui ont décidé de lutter à la fois contre la hausse des prix du pétrole et de la livraison de colis.

Le principe est simple : vous confiez votre colis à un particulier qui a prévu d’effectuer lui-même le trajet qui vous intéresse, et il le remet à destination. Le tout se fait bien sûr contre rémunération !

C’est donc à la fois un moyen d’économiser sur des frais de livraison (par exemple pour vos ventes sur e-bay) et de gagner de l’argent facilement en s’inscrivant sur le site sur les trajets que vous avez l’habitude de faire.

Plus il y aura d’inscrits, plus le système sera efficace et rentable, donc n’hésitez plus et allez-y vite !

Crédits logo : © colis-voiturage.fr

avionLes destinations européennes sont de plus en plus facilement accessibles à bas prix via des compagnies aériennes dites « low-cost« . Si elles ne sont pas forcément moins chères que les compagnies traditionnelles (il faut toujours comparer), elles sont souvent la solution la plus économique, même en comparant à la voiture ou au train.

C’est un secteur d’activité où la concurrence est très rude et où les faillites ou les rachats sont très fréquents. Après n’avoir trouvé que des listes périmées, je vous présente aujourd’hui ma propre liste des compagnies low-cost avec leurs destinations actuelles depuis la France (toutes villes et aéroports confondus) :

Voilà de quoi faire de bonnes comparaisons pour trouver le meilleur prix, alors… Bon voyage !

Crédits photo : wikipedia Denniss (domaine public)

circulationLe covoiturage consiste à se regrouper à plusieurs dans une seule voiture plutôt que de faire un trajet chacun dans sa voiture. C’est un comportement très écologique puisqu’il permet de réduire la consommation d’essence et les émissions de C02, mais aussi très économique puisque vous partagez les frais liés au trajet effectué (essence, péage, usure de la voiture, …).

Il existe principalement deux types de covoiturage :

  • Celui pour de longs trajets, pour lequel le but est de « remplir » la voiture en prenant un maximum de passagers et faire ainsi baisser le prix de revient par personne. Il faut au minimum que le tarif arrive en dessous de celui du train pour intéresser un maximum de gens.
  • Celui pour les trajets domicile-travail, généralement quotidien il faut réussir à trouver au moins une personne dont les horaires collent avec les vôtres. C’est le plus difficile à mettre en place, mais il est très rentable à long terme. On peut alterner les voitures des participants ou se mettre d’accord sur un remboursement.

Et bien sûr, alors qu’il fallait auparavant éplucher les petites annonces sur les murs des facs, Internet est aujourd’hui le moyen le plus simple pour trouver des personnes avec qui partager votre voyage.

Les sites pour trouver vos compagnons de routes :

Et n’oubliez pas que le covoiturage a un côté social : c’est souvent un moyen de rencontrer des gens ouverts et sympathiques.

Crédits photo : wikipedia Osvaldo Gago (creative commons)

CélibataireLes célibataires sont souvent une catégorie de personnes pour lesquelles tout est plus cher. «Un couple n’a besoin que de 1,5 fois le revenu d’un célibataire pour atteindre le même niveau de vie», selon une étude de l’INSEE. Voici donc spécialement pour eux 3 points où ils peuvent s’y retrouver.

 

  • Les voyages :

La plupart du temps, on vous demande de payer un supplément « chambre simple » lorsque vous partez seul en vacances. Ce supplément individuel peut atteindre plusieurs centaines d’euros la semaine. La solution la plus simple consiste à partir hors saison : partir en novembre ou début décembre peut vous couter deux fois moins cher qu’à Noël !

Il existe également des agences spécialisées comme partirseul.com, celibacamp.com, cpournous.com, celibatneige.com, solozair.com, ou celivacances.com.

  • La colocation :

colocationfranceDans l’esprit « partager ses dépenses », il est facile aujourd’hui de trouver des colocataires, surtout dans les grandes villes. Il existe là aussi un bon nombre de sites spécialisés, comme colocation.fr, colocationfrance.fr, ma-colocation.com, recherche-colocation.com, colocation-europe.com ou appartager.com.

  • La défiscalisation :

Vous ne pouvez pas l’ignorer, les célibataires sans enfant sont ceux qui payent le plus d’impôts ! Le meilleur moyen d’économiser sur vos taxes reste l’investissement locatif. Même si les règles du jeu ont changé en 2007, il existe deux dispositifs intéressants : le « Robien recentré » et le « Borloo populaire ». Je vous conseille la lecture de cet article sur le site de la BNP, ainsi que l’article sur la défiscalisation de la Wikipédia.

Voiture chargéeVous possédez une voiture, certainement parce que vous en avez besoin, et vous vous posez régulièrement cette question : comment réduire encore sa consommation ?

Vous trouverez sur le net de nombreux articles à ce sujet, mais je vais me concentrer aujourd’hui sur un aspect particulier : l’entretien de votre véhicule.

Le poids de votre voiture est très important, et je parle aussi de ce qu’elle contient. On estime que 100kg supplémentaires emportés augmentent votre consommation de 0,5L/100km sur route, 0,7L/100km en ville. Si vous ne voulez pas forcément faire un régime ou laisser votre passager sur le bord de la route, est-il nécessaire de laisser ce bidon d’huile dans le coffre ? Le liquide lave-glace serait lui aussi bien mieux dans votre garage.

C’est bien sûr pour les longs trajets (les départs en vacances) que la gestion du poids prend toute son importance : n’emportez que le strict minimum !

Des barres de toit ou une galerie inutilisées augmentent votre consommation de 10%. Si vous devez emporter des vélos, fixez-les de préférence à l’arrière du véhicule.

Votre voiture est sale, la poussière et la boue gagnent du terrain ? La nettoyer vous fera gagner du poids et de l’aérodynamisme.

L’entretien mécanique est bien sûr obligatoire : n’oubliez pas les révisions et les vidanges. Vérifiez la pression des pneus, le niveau d’huile… Ne laissez pas trainer des détails comme le remplacement de cet enjoliveur en moins, car l’aérodynamisme perdu vous sera facturé à la pompe.

D’autres conseils sur le site de l’ADEME.

Crédit photo : © freephotosbank

Avion au terminalLa surréservation, plus communément appelée surbooking, est une pratique commerciale courante dans le milieu de la réservation des transporteurs aériens, qui consiste à vendre plus de places que disponibles pour un vol donné.

Certains passagers en font les frais en venant s’enregistrer parmis les derniers : on leur annonce alors qu’il n’y a plus de place sur le vol pour lequel ils ont acheté leur billet… ça peut énerver.

Mais heureusement, l’Union Européenne a pris en 2004 des mesures pour compenser ce désagrément : le remboursement d’une partie du prix du ticket. Cela ne concerne d’ailleurs pas que les compagnies ou les vols européens, donc vous pouvez toujours tenter cette méthode sur votre prochain vol.

Le conseil – si votre emploi du temps le permet (par exemple si vous rentrez chez vous un samedi et n’avez rien prévu le dimanche) – consiste à vous signaler pendant l’enregistrement comme volontaire pour être reporté sur un autre vol en cas de surbooking. Si tel est le cas, vous aurez l’avantage d’être récompensé par le sourire de soulagement de la personne chargée de l’enregistrement qui vient de trouver un moyen pour ne pas subir les foudres des personnes à qui elle aurait du annoncer la mauvaise nouvelle.

L’autre avantage est bien sûr la compensation financière, parfois assorti d’un repas gratuit et d’une nuit d’hôtel.

Bien sûr si le vol suivant n’est que deux heures plus tard, vous aurez simplement gagné quelques sous, mais avec un peu de chance vous pouvez parfois prolonger vos vacances !

 

Crédit photo : Joe Jones Certains droits réservés (licence Creative Commons)