You are currently browsing the tag archive for the ‘écologie’ tag.

J’ai découvert aujourd’hui un petit gadget pas très cher et bien utile : le Eco Showerdrop est un produit anglais qui vous fait tout simplement prendre des douches moins longues !

Comment ça fonctionne ? En affichant le temps passé sous la douche et le volume d’eau dépensé sur son petit écran, il vous fait culpabiliser ! Bien sûr, comme pour ceux qui veulent arrêter de fumer, il faut d’abord avoir envie de passer moins de temps sous la douche, que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques.

Bien souvent, si on est mal réveillé ou tout simplement si on n’a pas la notion du temps, on ne se rend pas compte du temps qu’on passe sous la douche et le Eco Showerdrop permet de garder à l’esprit notre consommation courante.

On dit souvent que prendre une douche est bien plus économique que prendre un bain : n’oublions pas que ça implique de rester peu de temps sous la douche, sinon vous pouvez même consommer plus qu’un bain !

Le Eco Showerdrop est notamment vendu ici.

Copyright photo : © ecokettle.com

Publicités

J’aimerais vous faire part aujourd’hui d’un projet très simple dans son concept : le projet lesswatts.org vise tout bonnement à vous faire consommer moins d’électricité lorsque vous utilisez votre ordinateur.

Si vous êtes mobiles avec un portable, cela signifie bien entendu une plus longue autonomie (et peut vous faire économiser l’achat d’une batterie de secours). Sur votre ordinateur à la maison ou au bureau, cela signifie tout simplement une moins grosse facture d’électricité.

Comme d’habitude, ce genre d’économie est aussi un excellent geste pour la planète, alors n’hésitez plus si vous utilisez déjà Linux, installez PowerTop ! C’est aussi un logiciel gratuit !

Copyright logo : © lesswatts.org

Je vous avais annoncé à l’ouverture de ce blog que j’essaierai tant que possible d’opter pour une vision écolo dans mes conseils pour faire des économies. Si le sujet principal de mes articles reste et restera l’argent, j’ai découvert récemment le site ecomeo.com qui vous propose plein de petits gestes quotidiens qui font du bien à la planète et à votre portefeuille.

Le site en est encore à ses début, mais sa base devrait vite grandir grâce à la participation de la communauté.

Je lui souhaite donc un bon avenir et de bons conseils !

Crédits logo : © ecomeo.com

fraiseToutes mes excuses pour avoir raté mon petit rappel de mai sur le sujet «Achetez des fruits et légumes de saison». Voilà en tout cas votre sélection de juin :

  • Fruits : abricot, amande, cerise, figue, fraise, framboise, groseille, myrtille
  • Légumes : artichaut, asperge, aubergine, blette, carotte, cerfeuil, chou-fleur, ciboulette, concombre, coriandre, courgette, échalote, épinard, estragon, fenouil, fève, girole, haricot vert, laitue, laurier, mousseron, navet, oignon, pâtisson, persil, petits pois, pois, pomme de terre, radis rose, roquette, thym, tomate

Crédit photo : flickr Guylaine2007 (creative commons)

pamplemousseVoici mon petit rappel mensuel sur l’achat de fruits et légumes de saison ! Pour le mois d’avril, privilégiez donc :

  • Fruits : ananas, banane, fraise, mangue, orange, pamplemousse, pomme, rhubarbe.
  • Légumes : artichaut, asperge, betterave, carotte, chou-fleur, concombre, cresson, endive, épinard, fève, frisée, laitue, morille, navet, oseille, petit pois, pomme de terre, radis, salades.

Crédits photo : wikipédia – FoeNyx (GFDL)

éponges végétalesSyel du blog écolo Magic Box nous fait part d’une alternative au coton blanchi au chlore dont elle se servait notamment pour se démaquiller.

Elle a investi quelques euros dans un lot de petites éponges végétales, qu’elle met en machine après usage et s’est depuis totalement affranchi d’un achat régulier. Outre l’aspect écologique de ce choix, c’est toujours une bonne idée de trouver une alternative aux produits jetables : l’investissement est généralement vite rentabilisé.

Crédits photo : © Syel – Magic Box

radisPromis, quand j’aurai fait le tour de tous les mois de l’année, je ne reviendrai plus sur le sujet « Achetez des fruits et légumes de saison » ! Voici ce que vous devriez mettre dans votre panier en mars :

  • Fruits : ananas, banane, citron, kiwis, mandarine, mangue, orange, pamplemousse, poire, pomme
  • Légumes : asperge, betterave, carotte, céleri, chou, chou de Bruxelles, chou-fleur, concombre, endive, épinard, mâche, navet, oseille, poireau, pomme de terre, potiron, radis, salades, salsifis, topinambour

Crédits photo : Flickr Mzelle Biscotte (creative commons)

chouxC’est à nouveau l’heure de mon point mensuel sur les fruits et légumes à mettre dans votre panier en février, dans l’esprit “Acheter des fruits et légumes de saison“ !

  • Fruits : ananas, banane, châtaigne, citron, clémentine, datte, grenade, kaki, kiwi, kumquat, mandarine, mangue, orange, pamplemousse, poire, pomme.
  • Légumes : betterave, brocoli, carotte, céleri, céleri-rave, chou de Bruxelles, chou-fleur, chou rouge, cresson, crosne, endive, épinard, fenouil, frisée, mâche, navet, panais, pissenlit, poireau, pomme de terre, potiron, rutabaga, salades, salsifis, topinambour.

A ajouter dans les bonnes adresses : le calendrier du site laurance-primeurs.fr qui répertorie les périodes de meilleur rapport qualité-prix.

Crédits photo : flickr – soylentgreen23 (creative commons)

supermarchéVous allez trouver que j’insiste sur le fait que vous devriez mieux vous nourrir ! Mais le fait est qu’on peut souvent manger moins cher en mangeant plus sain.

L’un des exemples les plus faciles pour démontrer ça, c’est les plats cuisinés prêts à l’emploi de type « 5 minutes au micro-ondes ». Qu’ils soient congelés ou au rayon frais, ces aliments contiennent souvent trop de sel, trop de sucre, du gras, des conservateurs, des acidifiants… et ils sont très pauvres en vitamines !

Parfois, pour ne pas afficher un nombre de calories trop énorme sur l’emballage, vous vous retrouvez avec une portion minuscule dans votre assiette ! Vous aurez à nouveau faim très vite et vous grignoterez…

Cela dit, je n’ai rien contre les produits surgelés non préparés, car ils sont parfois moins chers (hors saison) sans une grande perte de qualité. Je peux même concevoir qu’on achète des lasagnes ou d’autres plats difficiles à préparer. Mais quand je vois des barquettes de pâtes à la carbonara…

Dernier argument contre les plats préparés : ce n’est pas écologique ! Vous générez une folle quantité de déchets avec leurs emballages impossibles à recycler.

Alors allez vite vous acheter des fruits et légumes de saison et remettez-vous à la cuisine, c’est facile et enrichissant !

Crédits photo : flickr Simon Shek (creative commons)

piscineParce que même les gens qui possèdent une piscine peuvent chercher à faire des économies, voici un article qui n’intéressera certes pas tout le monde… Il existe de nombreux systèmes différents pour chauffer une piscine, et voici un petit comparatif :

 

  • Chauffage électrique par résistance et thermostat

Cette solution a l’avantage de pouvoir s’installer facilement dans tout type de piscine existant. Ce chauffage n’est pas encombrant et pas très cher. L’inconvénient majeur est qu’il consomme beaucoup et n’est donc pas du tout économique à l’utilisation. Il peut néanmoins convenir pour des utilisations ponctuelles.

 

  • Chauffage par chaudière (gaz, fioul, …)

C’est une solution qui représente un gros investissement à l’installation, puisqu’il faut racheter une chaudière spécifique, la faire raccorder… Ce chauffage peut être intéressant si on a déjà des abonnements gaz ou fioul, et un gros volume à chauffer (car il permet un réchauffement très rapide). Mais bien sûr, on n’est pas à l’abri de la hausse des prix des matières premières.

 

  • Chauffage par échangeur piscine

Le système ressemble au précédent mais il utilise la chaudière principale de la maison pour chauffer l’eau de la piscine. Cela signifie un investissement réduit à l’installation, et toujours le bénéfice d’un réchauffement rapide.

 

  • Chauffage par pompe à chaleur

Ce système puise des calories dans l’air ou dans l’eau (selon le modèle) pour réchauffer votre piscine. Si l’investissement de départ est conséquent, c’est l’un des systèmes les plus économiques à l’utilisation. Son inconvénient majeur est une certaine lenteur pour chauffer l’eau.

 

  • Chauffage solaire

Le plus écologique de tous (même si une piscine privée ne peut pas vraiment être considérée comme écologique), ce chauffage utilise des capteurs solaires pour chauffer l’eau qui y circule et la renvoyer dans la piscine. C’est donc un système très économique, mais à réserver aux régions ensoleillées.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de choix idéal : la solution la plus appropriée est à choisir en fonction de la région où est située la piscine, de la fréquence à laquelle elle est utilisée, de sa taille, de vos éventuels abonnements énergétiques, … et de vos convictions personnelles !

Crédits photo : flickr fdecomite (creative commons)