You are currently browsing the tag archive for the ‘Economies d’eau’ tag.

eau plateJe sais qu’un soir de Noël, l’eau plate ne sera probablement pas le liquide le plus présent dans les verres sur les tables de France, mais c’est pourtant mon conseil du jour. Pourquoi acheter des packs d’eau toutes les semaines alors que vous pourriez boire l’eau de votre robinet ?

Personnellement, j’ai toujours trouvé dans mes différents logements que l’eau du robinet était parfaitement consommable directement. Parfois il convenait de la stocker quelques heures au réfrigérateur avant de la boire pour faire disparaitre un goût de chlore, mais en général je la trouvais très bonne.

Beaucoup de gens ne sont pas de cet avis puisque l’on vend en France 150 litres d’eau minérale par personne et par an. Que ce soit pour le goût ou pour votre santé, il y a une alternative économique à l’achat systématique de bouteilles d’eau : la carafe filtrante.

Le leader sur le marché Brita explique que ses filtres fonctionnent en 4 étapes :

  • une pré-filtration qui retient les particules présentes dans l’eau du robinet
  • une filtration par échange d’ions qui réduit le tartre et la teneur en métaux (aluminium, cuivre, plomb)
  • une filtration par charbon actif qui neutralise le goût et l’odeur en éliminant le chlore et d’éventuels pesticides et impuretés organiques
  • une post-filtration qui retient les dernières particules

D’un point de vue écologique, vous évitez ainsi de produire des tonnes de déchets plastiques en jetant des bouteilles. J’avais quelques doutes puisque ces carafes utilisent des filtres jetables… mais il semble qu’aujourd’hui Brita récupère et recycle ces cartouches filtrantes chez leurs revendeurs.

Crédits photo : wikipedia Walter J. Pilsak (GFDL)

Publicités

Lave-vaisselleJ’ai appris récemment et à ma plus grande surprise que la consommation en eau d’un lave-vaisselle moderne était largement inférieure à celle d’un lavage à la main ! Un lave-vaisselle récent et efficace consomme moins de 13 litres par cycle contre environ 18 litres à la main (qui peut consommer encore plus si elle est faite en laissant l’eau couler).

La consommation énergétique d’un lave-vaisselle actuel est de 1,05 kWh par cycle en moyenne, mais celle d’un lavage à la main n’est pas nulle : elle est directement lié à votre consommation d’eau chaude.

En optant pour le lavage en machine, vous en retirez aussi un gain de temps énorme ! Il semblerait qu’une famille de 4 personnes passe en moyenne 55 minutes par jour à faire la vaisselle…

Avant d’acheter, vérifiez la classe énergétique (classée de A à G) de votre futur appareil, mais aussi ses performances de lavage et de séchage (elles-aussi classées de A à G). Idéalement et si votre budget le permet, choisissez un appareil AAA. Comparez aussi la consommation d’eau par cycle et la consommation d’énergie, qui doivent être indiquées.

Choisissez de préférence un modèle équipé d’un départ différé qui vous permettra de bénéficier des tarifs heures creuses (et dans ce cas, veillez à choisir un modèle le moins bruyant possible).

Si votre production d’eau chaude n’est pas électrique, vous pourrez brancher votre appareil sur une arrivée d’eau chaude pour économiser jusqu’à 50% de la consommation, car c’est le chauffage de l’eau qui nécessite le plus d’énergie pour un lave-vaisselle.

Enfin, n’oubliez pas de ne faire fonctionner votre lave-vaisselle seulement lorsqu’il est plein, car il consommera autant d’eau et d’électricité s’il n’est pas rempli.

Crédits photo : © Carlos Paes

Eau du robinetDans un grand nombre de logements, la pression aux robinets est bien trop forte pour un usage courant. Elle peut même être une gène (vous mettez de l’eau partout en faisant la vaisselle) et une cause de panne pour vos appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle).

Une bonne méthode pour savoir si la pression est trop forte chez vous consiste à ouvrir un robinet à fond et à le refermer rapidement. Si vous entendez des claquements dans les tuyaux, la pression est certainement trop forte.

Certaines maisons sont équipées d’un réducteur de pression situé juste après le compteur d’eau. Avec un simple tournevis, vous pouvez faire baisser la pression (sous les 3 bars au moins).

Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez toujours agir à la sortie de chacun de vos équipements : remplacer votre pomme de douche et installer des aérateurs sur les robinets. Il est aussi possible de placer un limiteur au début du flexible si vous tenez à garder votre pomme de douche.

D’après les chiffres que j’ai pu lire, quelques dizaines d’euros d’investissement peuvent faire baisser votre facture annuelle de presque 200 euros.

Les sites webecologie et exquiro vous proposent différents produits manufacturés, et le site aspiration.centrale.free.fr vous propose même de bricoler vous-même un réducteur de débit.

Crédit photo : © wikipedia Alex Anlicker (GFDL)

 

AddThis Feed Button AddThis Social Bookmark Button

Derniers lecteurs

Publicités