You are currently browsing the category archive for the ‘Economies de chauffage’ category.

radiateurAlors que nous sommes en plein milieu de l’hiver, il n’est pas trop tard pour refaire un tour des bons gestes qui peuvent vous faire économiser sur votre facture de chauffage (quelque soit l’énergie utilisée dans votre installation).

Les gestes quotidiens :

  • Mettez un pull et buvez des boissons chaudes, plutôt que de monter votre thermostat.
  • Fermez vos volets et vos double-rideaux dès que la nuit commence à tomber, ils agiront comme un isolant.
  • Ouvrez les volets dès que le soleil passe devant vos fenêtres pour bénéficier de sa chaleur.
  • Baissez la température dans les pièces inoccupées (salon et cuisine la nuit, chambre et salle de bain le jour)
  • N’oubliez pas d’aérer votre logement (5 mn suffisent), mais coupez le chauffage des pièces où vous ouvrez les fenêtres.
  • Faites entretenir régulièrement votre système de chauffage, et nettoyez vos radiateurs : la poussière leur fait perdre en efficacité.
  • Si vous utilisez un chauffe-eau, faites-le détartrer tous les deux ans.
  • Si vous prenez un bain (préférez les douches aux bains), ne videz pas l’eau immédiatement : sa chaleur va bénéficier à votre logement (attention si vous avez des problèmes d’humidité).
  • Installez votre sèche-linge dans une pièce où la chaleur qu’il dégage sera plus utile qu’au sous-sol (la salle de bain ?).
  • Faites décongeler vos aliments dans le réfrigérateur plutôt qu’à l’air libre (votre pièce n’a pas besoin d’un apport de froid, alors que cet apport sera utile dans le frigo).
  • Ne couvrez pas vos appareils de chauffage

Les investissements :

  • Changez vos fenêtres pour du double vitrage.
  • Installez des volets roulants qui peuvent se fermer et s’ouvrir de l’intérieur sans avoir à ouvrir la fenêtre (et faire rentrer de l’air froid).
  • Investissez dans des programmateurs pour baisser la température automatiquement et la remonter lorsque vous rentrez du travail ou avant votre réveil dans la salle de bain.
  • Placez des thermomètres dans vos pièces de vie : la sensation de froid est parfois due à la fatigue, alors vérifiez la température avant de monter le chauffage.
  • 30 % de la chaleur de votre maison s’échappe par le toit, revoyez donc l’isolation de vos combles.
Crédits photo : flickr – Zoom Zoom (creative commons)
Publicités

piscineParce que même les gens qui possèdent une piscine peuvent chercher à faire des économies, voici un article qui n’intéressera certes pas tout le monde… Il existe de nombreux systèmes différents pour chauffer une piscine, et voici un petit comparatif :

 

  • Chauffage électrique par résistance et thermostat

Cette solution a l’avantage de pouvoir s’installer facilement dans tout type de piscine existant. Ce chauffage n’est pas encombrant et pas très cher. L’inconvénient majeur est qu’il consomme beaucoup et n’est donc pas du tout économique à l’utilisation. Il peut néanmoins convenir pour des utilisations ponctuelles.

 

  • Chauffage par chaudière (gaz, fioul, …)

C’est une solution qui représente un gros investissement à l’installation, puisqu’il faut racheter une chaudière spécifique, la faire raccorder… Ce chauffage peut être intéressant si on a déjà des abonnements gaz ou fioul, et un gros volume à chauffer (car il permet un réchauffement très rapide). Mais bien sûr, on n’est pas à l’abri de la hausse des prix des matières premières.

 

  • Chauffage par échangeur piscine

Le système ressemble au précédent mais il utilise la chaudière principale de la maison pour chauffer l’eau de la piscine. Cela signifie un investissement réduit à l’installation, et toujours le bénéfice d’un réchauffement rapide.

 

  • Chauffage par pompe à chaleur

Ce système puise des calories dans l’air ou dans l’eau (selon le modèle) pour réchauffer votre piscine. Si l’investissement de départ est conséquent, c’est l’un des systèmes les plus économiques à l’utilisation. Son inconvénient majeur est une certaine lenteur pour chauffer l’eau.

 

  • Chauffage solaire

Le plus écologique de tous (même si une piscine privée ne peut pas vraiment être considérée comme écologique), ce chauffage utilise des capteurs solaires pour chauffer l’eau qui y circule et la renvoyer dans la piscine. C’est donc un système très économique, mais à réserver aux régions ensoleillées.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de choix idéal : la solution la plus appropriée est à choisir en fonction de la région où est située la piscine, de la fréquence à laquelle elle est utilisée, de sa taille, de vos éventuels abonnements énergétiques, … et de vos convictions personnelles !

Crédits photo : flickr fdecomite (creative commons)

congélateur Le réfrigérateur et le congélateur représentent environ 25% de la consommation d’électricité d’un foyer. Saviez-vous qu’un congélateur vide ou à moitié rempli consomme beaucoup plus d’énergie que s’il est bien rempli ? Cette astuce s’applique aussi à votre réfrigérateur !

L’astuce est très simple et consiste donc à remplir : mettez le pack de lait complet au frigo, congelez des bouteilles d’eau du robinet s’il le faut !

Ne placez pas votre réfrigérateur prêt d’un four ou d’un radiateur, et pensez aussi à ne pas le placer juste derrière une fenêtre en plein soleil : éloignez-le au maximum des sources de chaleurs. La même règle s’applique au congélateur, dont la place serait idéalement dans votre sous-sol ou votre garage : les pièces les moins chauffées (au nord dans une maison bien orientée).

Réglez bien le niveau de froid dans vos appareils : 5°C suffisent à la conservation dans un frigo, et –18°C dans un congélateur : chaque degré de moins consomme 5 % d’énergie de plus.

Et bien sûr pensez à dégivrer souvent (2 mm de givre augmentent de 10% la consommation de votre appareil – 30% pour 5mm), à nettoyer la grille à l’arrière qui sert à l’évacuation de la chaleur et à ne pas y placer d’aliments encore chauds.

Crédits photo : wikipedia – Yvwv (creative commons & GFDL)