You are currently browsing the category archive for the ‘Economies d’eau’ category.

J’ai découvert aujourd’hui un petit gadget pas très cher et bien utile : le Eco Showerdrop est un produit anglais qui vous fait tout simplement prendre des douches moins longues !

Comment ça fonctionne ? En affichant le temps passé sous la douche et le volume d’eau dépensé sur son petit écran, il vous fait culpabiliser ! Bien sûr, comme pour ceux qui veulent arrêter de fumer, il faut d’abord avoir envie de passer moins de temps sous la douche, que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques.

Bien souvent, si on est mal réveillé ou tout simplement si on n’a pas la notion du temps, on ne se rend pas compte du temps qu’on passe sous la douche et le Eco Showerdrop permet de garder à l’esprit notre consommation courante.

On dit souvent que prendre une douche est bien plus économique que prendre un bain : n’oublions pas que ça implique de rester peu de temps sous la douche, sinon vous pouvez même consommer plus qu’un bain !

Le Eco Showerdrop est notamment vendu ici.

Copyright photo : © ecokettle.com

Publicités

charbon actifSi vous me lisez depuis un moment, vous utilisez peut-être une carafe filtrante à la place des bouteilles d’eau minérale dont les français raffolent.

Bravo, mais il y a moyen d’aller encore plus loin d’un point de vue économies et écologie, sans pour autant passer à l’eau du robinet (même si je la recommande, j’ai conscience que certains n’aiment vraiment pas ça).

Cette solution parait tout à fait logique : vous pouvez recharger vous-même les cartouches filtrantes de votre carafe avec du charbon actif ! C’est le même charbon utilisé dans les filtres pour aquarium (c’est certainement dans les animaleries que vous en trouverez le plus facilement).

Une méthode complète est développée sur le site Instructables en anglais (traduction automatique), mais les photos parlent d’elles-mêmes : il suffit de percer un trou sur le haut de la cartouche pour remplacer son contenu par du charbon actif neuf, et reboucher la cartouche.

Je vous conseille tout de même la lecture complète de l’article pour en savoir plus sur le charbon actif (voir aussi la Wikipédia) et sur les conséquences de cette manipulation (l’auteur de cette méthode décline toute responsabilité, etc…).

Crédits photo : Wikipedia Ravedave (GFDL Creative Commons)

herbe jauneAvec l’arrivée du printemps, j’aimerai attirer l’attention de ceux d’entre vous qui possèdent un jardin sur la consommation que représente son arrosage pendant les beaux jours.

L’arrosage classique vous coute environ 1000 litres d’eau par heure. Pour une petite pelouse de 200 mètres carrés, cela représente en moyenne 70.000 litres par an, soit pas loin de 200 euros ! D’une part, il est invraisemblable de gaspiller de l’eau potable dont le tarif augmente de plus en plus au fil des ans et c’est pour cela que dans l’un de mes précédents articles je vous conseillais de récupérer l’eau de pluie.

Mais d’autre part, il faut considérer pourquoi vous souhaitez arroser votre gazon. Car autant je conseille toujours l’investissement dans une citerne d’eau de pluie à ceux qui utilisent leur jardin pour faire pousser des arbres fruitiers ou récolter des légumes dans leur petit potager privé, autant si ce n’est que pour l’esthétisme d’une pelouse bien verte, ça ne se justifie pas vraiment.

Pourquoi ne pas plutôt admettre que votre herbe sera moins belle pendant la saison chaude ? Le gazon n’en sera que plus vigoureux lorsqu’il reprendra à l’automne.

Crédits photo : Flickr Enygmatic-Halycon (creative commons)

pluieLe prix de l’eau distribuée en France a augmenté de manière significative ces dernières années : +38% entre 1995 et 2005. Il devient donc de plus en plus intéressant d’investir dans des équipements qui vous permettront de réduire votre facture d’eau, comme une citerne de récupération de l’eau de pluie.

Deux cas se présentent à vous : soit vous voulez viser la quasi-autonomie, arroser un grand jardin ou bien raccorder vos sanitaires et votre électroménager et il vous faudra une cuve de grande capacité (10-15 m³), soit vos besoins sont plus limités et vous pourrez vous contenter d’une cuve de 4m³, qui offre aussi une rentabilité plus rapide.

Les auto-constructeurs de batirbio.org vous expliquent comment construire une grande cuve et son système de raccordement. Personnellement, je conseillerai de faire appel à un spécialiste si vous envisagez une telle installation.

Il existe de nombreux systèmes pour installer une cuve de petite capacité. L’une des plus économiques consiste à utiliser une fosse septique en béton enterrée dans votre jardin. Les explications pour réaliser une telle installation se trouvent sur ideesmaison.com.

Crédits photo : flickr laffy4k (creative commons)

verre à dentsAujourd’hui, un conseil très simple pour économiser de l’eau, que tout le monde connait… mais que beaucoup de gens choisissent d’ignorer : l’utilisation d’un verre lorsque vous vous brossez les dents.

J’ai moi-même longtemps pratiqué le rinçage de dents à même le robinet. Pourtant, je savais déjà que je gaspillais inutilement de l’eau potable. Mais j’avais des chats et mes quelques expériences se sont soldées par plusieurs verres brisés !

La solution se trouve dans n’importe quel magasin de décoration ou de bricolage : le verre à dents en plastique. Souvent, vous en trouverez de jolis qui vous permettront aussi de ranger votre tube de dentifrice et votre brosse.

Au niveau des statistiques, tous les articles que j’ai pu trouver citent le chiffre de 10.000 litres d’eau économisés par an ! Ça parait énorme mais cela va très vite : avec un débit moyen de 6 litres par minute cela correspond à 4mn30 par jour, soit 1mn30 de robinet ouvert par brossage (à 3 brossages par jour).

Bref, en ces temps de bonnes résolutions, optez vous aussi pour ce petit geste d’économie !

Crédits photo : Flickralyak (creative commons)

eau plateJe sais qu’un soir de Noël, l’eau plate ne sera probablement pas le liquide le plus présent dans les verres sur les tables de France, mais c’est pourtant mon conseil du jour. Pourquoi acheter des packs d’eau toutes les semaines alors que vous pourriez boire l’eau de votre robinet ?

Personnellement, j’ai toujours trouvé dans mes différents logements que l’eau du robinet était parfaitement consommable directement. Parfois il convenait de la stocker quelques heures au réfrigérateur avant de la boire pour faire disparaitre un goût de chlore, mais en général je la trouvais très bonne.

Beaucoup de gens ne sont pas de cet avis puisque l’on vend en France 150 litres d’eau minérale par personne et par an. Que ce soit pour le goût ou pour votre santé, il y a une alternative économique à l’achat systématique de bouteilles d’eau : la carafe filtrante.

Le leader sur le marché Brita explique que ses filtres fonctionnent en 4 étapes :

  • une pré-filtration qui retient les particules présentes dans l’eau du robinet
  • une filtration par échange d’ions qui réduit le tartre et la teneur en métaux (aluminium, cuivre, plomb)
  • une filtration par charbon actif qui neutralise le goût et l’odeur en éliminant le chlore et d’éventuels pesticides et impuretés organiques
  • une post-filtration qui retient les dernières particules

D’un point de vue écologique, vous évitez ainsi de produire des tonnes de déchets plastiques en jetant des bouteilles. J’avais quelques doutes puisque ces carafes utilisent des filtres jetables… mais il semble qu’aujourd’hui Brita récupère et recycle ces cartouches filtrantes chez leurs revendeurs.

Crédits photo : wikipedia Walter J. Pilsak (GFDL)

Lave-vaisselleJ’ai appris récemment et à ma plus grande surprise que la consommation en eau d’un lave-vaisselle moderne était largement inférieure à celle d’un lavage à la main ! Un lave-vaisselle récent et efficace consomme moins de 13 litres par cycle contre environ 18 litres à la main (qui peut consommer encore plus si elle est faite en laissant l’eau couler).

La consommation énergétique d’un lave-vaisselle actuel est de 1,05 kWh par cycle en moyenne, mais celle d’un lavage à la main n’est pas nulle : elle est directement lié à votre consommation d’eau chaude.

En optant pour le lavage en machine, vous en retirez aussi un gain de temps énorme ! Il semblerait qu’une famille de 4 personnes passe en moyenne 55 minutes par jour à faire la vaisselle…

Avant d’acheter, vérifiez la classe énergétique (classée de A à G) de votre futur appareil, mais aussi ses performances de lavage et de séchage (elles-aussi classées de A à G). Idéalement et si votre budget le permet, choisissez un appareil AAA. Comparez aussi la consommation d’eau par cycle et la consommation d’énergie, qui doivent être indiquées.

Choisissez de préférence un modèle équipé d’un départ différé qui vous permettra de bénéficier des tarifs heures creuses (et dans ce cas, veillez à choisir un modèle le moins bruyant possible).

Si votre production d’eau chaude n’est pas électrique, vous pourrez brancher votre appareil sur une arrivée d’eau chaude pour économiser jusqu’à 50% de la consommation, car c’est le chauffage de l’eau qui nécessite le plus d’énergie pour un lave-vaisselle.

Enfin, n’oubliez pas de ne faire fonctionner votre lave-vaisselle seulement lorsqu’il est plein, car il consommera autant d’eau et d’électricité s’il n’est pas rempli.

Crédits photo : © Carlos Paes

Eau du robinetDans un grand nombre de logements, la pression aux robinets est bien trop forte pour un usage courant. Elle peut même être une gène (vous mettez de l’eau partout en faisant la vaisselle) et une cause de panne pour vos appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle).

Une bonne méthode pour savoir si la pression est trop forte chez vous consiste à ouvrir un robinet à fond et à le refermer rapidement. Si vous entendez des claquements dans les tuyaux, la pression est certainement trop forte.

Certaines maisons sont équipées d’un réducteur de pression situé juste après le compteur d’eau. Avec un simple tournevis, vous pouvez faire baisser la pression (sous les 3 bars au moins).

Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez toujours agir à la sortie de chacun de vos équipements : remplacer votre pomme de douche et installer des aérateurs sur les robinets. Il est aussi possible de placer un limiteur au début du flexible si vous tenez à garder votre pomme de douche.

D’après les chiffres que j’ai pu lire, quelques dizaines d’euros d’investissement peuvent faire baisser votre facture annuelle de presque 200 euros.

Les sites webecologie et exquiro vous proposent différents produits manufacturés, et le site aspiration.centrale.free.fr vous propose même de bricoler vous-même un réducteur de débit.

Crédit photo : © wikipedia Alex Anlicker (GFDL)